Raid quad, SSV et moto en Crète.

Raid quad, SSV et moto en Crète.


Des normands en raid itinérant Quad, SSV et moto en Crète (Grèce)

Bien que  Stéphane et Valérie d’Expérience Crète soient tous deux normands et originaire du HAVRE, ce n’est pas de ce couple dont il s’agit, en effet la concession CF MOTO du Pôle de la moto de chez moto 2000 revient du pays de ZEUS. Berceau de la première civilisation en Europe la Crète a accueilli en cette fin de saison un groupe de quadeurs pour un séjour itinérant de 8 jours dont 6 jours de randonnée sur la partie Est de l’île. Au programme de ce séjour, découverte de la Crète, ses paysages, ses traditions, sa culture et sa cuisine, sans oublier, le tout sur un véritable labyrinthe de pistes dont il est difficile de sortir au regard du nombre de celles-ci qui s’étalent sur l’île comme une toile d’araignée. Après le voyage en voiture depuis le HAVRE puis en avion depuis PARIS, nos six normands arrivent enfin à HERAKLION, l’accueil est conviviale et chaleureux comme le veut la coutume en Crète et nos comparses rejoignent le lieu d’hébergement proche du camp de base avant de se retrouver pour le dîner dans une petite taverne traditionnelle sur le bord de mer.

 

De Sitia à Agia Eirini

Le matin du deuxième jour, le groupe se retrouvent après le transfert au camp de base pour le départ du périple qui se déroulera en deux partie, la première avec une itinérance de deux jours pour découvrir l’extrême Est de l’île puis la seconde en quatre jours pour découvrir le Centre Est. L’organisation et la mise en place des bagages sont terminées et le groupe peut enfin partir pour cette première boucle de deux jours qui servira de mise en jambe ou plutôt de mise en roue.

quad en crete
Raid ssv en Grèce

Le début de ce parcours nous fait longer une rivière asséchée avant de nous enfoncer dans une végétation dense qui fait penser à la jungle mais toutefois sans humidité.Au sortir de cette jungle nous commençons ascension des versants qui nous mènerons jusqu’au plateau de ZIROS, mais avant cela nous faisons halte pour rendre visite à Eleni, qui nous propose de faire le tour du petit musée (maison traditionnelle crétoise) ou nous pouvons découvrir les ustensiles du quotidien datant de plusieurs dizaines d’années ainsi que le confort dans lequel vivaient les crétois encore récemment. D’ailleurs dans les montagnes et endroits un peu isolés, il est possible de trouver des maisons ou tavernes dans lesquelles les crétois vivent toujours sur ce mode de vie et de confort.

Notre visite terminée, nous traversons le village de XANDRAS pour nous rendre chez Maria la fille d’Eleni et y déguster le miel que celle-ci et son époux Manolis produisent ; le miel de thym est absolument fabuleux et nos comparses ne s’y trompent pas puisqu’ils n’ont pas hésités longtemps pour en acheter quelques pots a Manolis ainsi que cette petite préparation de Rakomelo (mélange de raki et de miel).Bien que sucrée la mixture reste un peu forte et se consomme avec modération.  Les visites durant cette petite pause terminées, nous reprenons la piste pour rejoindre ZIROS pour le déjeuner dans une sorte de cantine ou le repas ne manquait pas d’intérêt.

quad ssv en Crète
Crique sauvage au fond d’une gorge

La piste qui nous emmène au fond de cette gorge de AGIA EIRINI en cette après-midi, nous offre des panoramas incroyables sur la pointe Sud Est de l’île ainsi que sur l’île de KOUFONISI que l’on aperçoit à environ six ou sept kilomètres de la côte, puis finalement c’est l’arrivée sur cette plage.Cette petite crique isolée tout au fond de la gorge, calme avec ses tamaris, cette cabane de pêcheur, nous fait presque penser à un tableau de grand peintre. Quel bonheur de se baigner dans cette eau cristalline et à bonne température en ce début du mois d’octobre.Tout est là, le cadre avec cette vue sur la gorge, juste derrière nous, la convivialité, cette impression d’être un peu seuls au monde, tout cela nous amène à la sérénité, et au bien être…. «bien mieux que des antidépresseurs en fait..»

Il est malheureusement temps de partir maintenant pour rejoindre le lieu d’hébergement pour la nuit situe un plus haut sur le littoral ou nous attendent de superbes plages de sable clair et le dîner avant une bonne nuit de sommeil bien mérité. Cette liaison après être ressorti de la gorge nous permet d’admirer la vue sur la côte d’une altitude de 800 mètres environ.Le spectacle vaut bien une petite pause photo pour immortaliser cet instant et ce panorama.

Nous sommes installés maintenant à table pour le dîner après un petit détour dans les chambres, une bonne douche, et un tour d’horizon pour admirer les plages et la côte. Le repas, une fois de plus nous permet de déguster les spécialités commandées par Stéphane, notre excellent guide (en grec svp avec un accent du havre…savoureux), avant de finir sur une assiette de fruits frais gorgés de soleil toujours accompagné de raki….évidemment….

 

D’Agia Eirini à Sitia

quad en Grèce
Sitia

Nous nous retrouvons à l’aube pour le petit déjeuner (pantagruélique) avant de partir pour la seconde étape qui nous ramène à SITIA, petite ville d’environ 14000 habitants et lieu de naissance du poète Vicenzos KORNAROS, contemporain de William SHAKESPEARE.

Durant cette journée nous roulons en surplomb des gorges de la mort (nommées ainsi pour les tombeaux retrouvés dans les grottes qui se trouvent sur les parois de celle-ci), avant de descendre sur la côte pour une pause déjeuner avec au menu un mix de viande grillées. Après cela, nous repartons en direction de SITIA mais quelques problèmes mécaniques et le bon sens nous amène à raccourcir le parcours sur les pistes pour rattraper la route et rentrer a SITIA. Objectif : réparer et préparer les machines pour le lendemain, jour du départ pour notre itinérance de quatre jours. Autant dire qu’hommes et machines doivent être prêts

 

De Sitia à Stavrohori

quad ssv en Crète
Liopetra

Passons aux choses sérieuses, il est temps de partir, mais cette fois vers l’Ouest en longeant la côte Nord. Puis nous prenons de l’altitude.Une petite zone de franchissement plus tard nous sommes au sommet en face le lieu-dit LIOPETRA. La vue est encore une fois exceptionnelle et nous avons hâte de descendre sur les pistes qui nous ramènent sur le littoral, nous font traverser la gorge de RICHTIS, rouler sur cette ancienne route nationale (étonnante d’ailleurs) et finalement s’arrêter dans le petit village de pêcheur, MOXLOS. Il est situé  au pied des falaises sur lesquelles nous sommes passés… Le menu proposé par Gabi ce midi est juste parfait, délicieux, sèches cuites à l’encre, calamar grillé, salade d’aubergine, tzatziki. Une fois encore nos papilles se régalent de ce menu crétois. (Ce sera le cas tout au long du séjour).

ssv quad en Grèce
La cote Nord

Nous prenons la direction maintenant de KAVOUSI pour s’arrêter auprès d’un olivier vieux de 3250 ans avant d’entamer l’ascension vers le col de BEBONNAS qui culmine à 1002 mètres d’altitude. Les paysages sont splendides, la piste cassante.Nous n’en finissons pas de gravir ce massif montagneux qui nous offre un panorama là encore à couper le souffle. Il est tôt, nous prenons donc le temps de faire une pause chez Ioannis, un ami de notre guide Stéphane. Il nous reçoit comme

raid-quad-crete-2016-34
Ascension vers BEBONNAS

des rois en nous proposant de déguster un peu de vin rouge de sa production mais aussi quelques mets (entre autre de la chèvre cuite à la casserole, juste succulent).Pas besoin de vous dire que nous somme repus et que le dîner va devoir attendre un peu (ah cette hospitalité crétoise !!!)

Ce petit moment magique chez Ioannis nous enchante mais nous devons reprendre la piste pour rejoindre les chambres de notre halte du soir. A l’arrivée, une bonne surprise nous attend puisque la piscine nous ouvre ses bras et certains d’entre nous ne se font pas prier mais après cette baignade il est temps de monter au village pour le dîner en taverne traditionnelle avec au menu la fameuse moussaka de Georgia et ses mezedes : Une nouvelle soirée conviviale et authentique puisque la taverne situé au cœur du village isolé dans les montagnes est quasiment pleine. Stéphane nous explique en effet que beaucoup d’habitants locaux viennent ici et font parfois des dizaines de kilomètres, juste pour y venir dîner. Il est vrai que Georgia est un personnage et ce n’est pas Dominique qui dira le contraire.

 

De Stavrohori à Marmaketo

raid en crete
En route vers LASSITHI

Après une nuit de repos bien mérité nous partons pour le plateau de LASSITHI en passant par KATHARO. KATHARO se situe au pied du mont DIKTÉ, troisième sommet de l’île qui culmine à 2130 mètres d’altitude.Cet endroit un peu particulier (Stéphane ne cesse de nous le rappeler) est apaisant et d’une authenticité incroyable.Il abrite une petite communauté d’éleveurs et d’agriculteurs qui jouissent d’un environnement exceptionnel pour une vie au calme.Mais elle est aussi difficile et contraignante lorsque, l’hiver, la neige s’installe pour plusieurs semaines. Celle-ci rend  l’accès compliqué et le travail rude.Mais à partir du printemps (début avril) et jusqu’à la fin de l’automne il ne fait aucun doute que les habitants de ce plateau vivent a un autre rythme, d’une autre manière. Pour nous qui ne passons ici que quelques instants le lieu est magique et le bivouac en ce lieu, offre l’opportunité d’admirer les premiers rayons du soleil. Ils viennent illuminer la pointe du mont DIKTÉ à l’aube, avant d’inonder le plateau et la gorge, qui accueille la rivière. Au printemps, elle sillonne et coule jusqu’au plateau de Lassithi, le spectacle est saisissant et ce ne sont surement pas les vautours fauve qui nichent dans la gorge qui le contrediront.

raid-en-Crète
KATHARO

Stéphane nous raconte que lors de bivouac a cet endroit, le dîner se déroule dans une taverne traditionnelle qui s’alimente en électricité grâce à une génératrice située dans un bâtiment annexe, les cuisinières fonctionnant au gaz et au bois. Juste en face, une autre taverne (3 tavernes dans un si petit village, pleines des bergers gîtant alentours), chez Katerina, propose un menu unique, omelette et légumes cuits à la casserole, le tout au feu de bois dans la cheminée.Ce sont des moments de partage comme ceux la et ces lieux qui font le charme de séjours comme celui-ci, et si vous êtes réceptif à cela, alors vous apprécierez la Crète.

Après avoir traversé  KATHARO, nous voici arrivés au plateau de LASSITHI où nous rejoignons le village de MARMAKETO et le lieu d’hébergement pour la nuit. Nous y sommes accueillis par Christine, une française mariée à un crétois depuis plus de 20 ans. Elle nous propose une maison complète avec trois chambres pour nous recevoir.Le confort est très appréciable, la cheminée, la cuisine équipée et la piscine également, même si les 920 mètres d’altitude rendent l’air un peu frais et la baignade n’a pas attirée trop de convives, mais le petit déjeuner le lendemain matin sur la terrasse, au soleil nous a ravi d’autant que le pain frais, le thé des montagnes et autres confitures maison étaient excellents.

 

De Marmaketo à Koutsouras (Stavrohori)

raid-quad-crete-2016-3
HA gorge

Il est l’heure de repartir pour une nouvelle étape qui nous fera traverser une forêt de cèdres. Nous nous plongeons dans une atmosphère de parfums multiples.Le paysage est superbe, la vue sur la côte lors de la descente vers le littoral est extraordinaire. La petite plage aménagée avec sunbed et parasol gracieusement mis à disposition par la commune, est très belle, l’eau est à bonne température et notre petite sieste, un régal : efficace pour nous remettre de notre déjeuner dans une taverne où l’accueil et la cuisine sont encore à souligner.

Nous voici maintenant en route vers TRIPTHI et la gorge de HA que nous admirons d’abord d’en bas puis après l’ascension vue d’en haut. C’est une faille dans les falaises de plus de 400 mètres de haut, c’est impressionnant de voir ce que l’évolution géologique peut nous proposer comme spectacle. Stéphane, toujours très attentif à ces détails, nous permet d’en profiter et d’en admirer la beauté. Pour finir cette journée nous rejoignons notre lieu d’hébergement à KOUTSOURAS en descendant par la gorge d’OREINO sur une route asphaltée qui permet à tout le monde et même au pilote d’apprécier la beauté des lieux, la route passe d’ailleurs a un endroit, sous la falaise, là encore le spectacle est au rendez vous.

quad ssv 2016
Retour par les plateaux

De Koutsouras à Sitia

Dernier jour de randonnée : encore quelques heures et nous arriverons au bout de notre périple. Nous partons sur la côte avant l’ascension vers PANO PERVOLAKIA puis ETIA pour finalement traverser le plateau de PISKOLAKOS : Là au milieu de nulle part, isolée, une petite chapelle, très jolie, ouverte comme la plupart du temps, très bien entretenue, cela fait pourtant un moment que nous roulions sur le plateau, dans un décors superbe personne en vue ou peut être quelques moutons et chèvres et une végétation étonnante qui s’adapte a la difficulté du terrain et s’épanouir comme une évidence. C’est un moment de pause avant d’entamer la descente vers SITIA, un petit pincement au cœur puisque nous savons que c’est la fin du parcours.

 

Dernier jour

Demain il nous faut rejoindre la France, il faut bien rentrer pour mieux repartir ailleurs sous d’autres cieux ou revenir ici pour découvrir encore et en connaître un peu plus. Cette île à l’extrême Sud EST de l’Europe, berceau de la civilisation Minoenne, est un joyau. Sous ces auspices, nous avons rencontré des gens qui vivent d’une façon encore différente, moins touchés par le monde moderne, moins de stress, plus d’humanité, plus de liens, plus d’authenticité. Il y a d’ailleurs un proverbe crétois qui dit, « Je n’ai rien, je ne veux rien, je suis libre » et une citation de Nikos Kazantzakis, crétois également dit ceci « Je n’espère rien, je ne crains rien, je suis libre ». C’est encore cet état d’esprit qui prévaut même si dans les zones de l’ile plus touristique, on sent des changements. Mais en écoutant Stéphane : je cite « dès que l’on entre au cœur du pays et en particulier dans la région Est qui est restée sauvage et authentique, nous retrouvons l’âme de cette population attachante qui ne travaille pas pour gagner de l’argent mais travaille pour vivre, un concept oublié dans nombre de pays. Nous devrions peut être nous en inspirer ».

raid quad Crète 2016
Les normands en Crète

Demain le départ pour l’aéroport, mais ce soir pour finir notre séjour, Stéphane notre guide et son épouse Valérie dit Pépée, nous propose un barbecue sur leur terrasse et comme nous sommes normands et que eux aussi c’est avec un grand plaisir que nous nous retrouvons autour d’une table en buvant un peu de raki et dégustant des saucisses et des tranches de lard grillées, Stéphane chante une petite chanson, l’ambiance est super sympa et les convives sont heureux, finir notre séjour sur cette note de convivialité couronne celui-ci et nous donne envie de revenir sur un des plus beaux endroits pour la randonnée quad en Europe.

Des normands à la découverte de la Crète en octobre 2016.


admin